www.jcenligne.frBook artistique
 Portfolio
 Jcl
Regards
Portraits
Parchemin des mers
Lucie rêve de dunes
Balades en Vercors
Natures parallèles
Phénètique
Abstractions
Le Camp des Toiles
Poupées d'étoiles
Sources d'étain
Un tableau raconté
Strike
Objets
Parking
Le Grand Départ
Aventures Imaginaires
Murmures
jcl/dev/
Calendrier
 Nicole Lecomte
 Danielle Simon
 A propos de
Jeu lunaire

La vérité ne se dégage pas de la polémique, mais des oeuvres qu'on a faites.
Paul Gauguin

 Jcl sur Facebook Jcl sur Youtube Jcl sur Artquid
Construire un cadre
Formats des cadres
Annuaire

 agenda annuaire galeries artistes peinture sculpture

Sources d'étain

Sources d’étain

Bijoux & thèmes

 
 
 
 

 

 

 

Quelques pendentifs montés sur d’anciennes chaînes.

 

 

La création des poupées d’étoiles génère pas mal de chutes d’étain. L’idée m’est venue de les recycler en les fusionnant pour réaliser de nouvelles œuvres.

 

N’ayant pas sous la main de matériel spécifique tel un creuset, j’ai tenté divers tripatouillages au chalumeau. De tentatives en déconvenues, c’est une lourde poêle en acier perdue au fond d’une armoire de cuisine qui me tira d’affaire. Ma première idée fût alors de faire une omelette. Pas évident : le métal ne réagit pas comme les œufs ! Sans parler d’un tas de phénomènes physiques plus ou moins perturbants qui interdisent décidemment de dessiner dessus avec un crayon.

 

Le voir se rétracter, s’étirer, se mettre en boule ou s’étaler au gré des températures et de diverses perturbations mécaniques n’en reste pas moins fascinant.

 

Ne réussissant pas mon omelette, je me suis attaqué aux œufs brouillés. Telle une bêtise de Cambrai m’est alors apparue l’évidence d’une forme poétique dans la poêle.

 

Éteindre le chalumeau. Attendre fébrilement grâce à un café chaud que le métal refroidisse.

 

Plus on fait de pièces plus on boit de café

Plus on bois de café plus on est fébrile

Plus on est fébrile plus on fait gaffe

du bout des pinces

à ne pas se brûler les doigts

 

 

 

D’un mouvement d’étain je vît soudain surgir une forme me rappelant le Parchemin des Mers. De nouveau j’arrêtais le chalumeau. Vous devinez la suite… quelques cafés plus tard une ribambelle de petits poissons tournaient en rond au fond de ma poêle.

 
 
 
 
 
 

 

- T’en as pas marre des poissons ? me demanda d’un air songeur le dernier arrivé.

 

- Tu as raison ! De toutes façons y a plus de place. Sortons.

 

- Pour sortir, il faut une robe et une cravate.

 

- Et des tas de couverts

 

- Et des pell’ à gâteaux

- Une tourniquette
- Pour fair' la vinaigrette

- Un bel aérateur
- Pour bouffer les odeurs

- Des draps qui chauffent
- Un pistolet à gaufres
- Un avion pour deux
- Et nous serons heureux

 

 

Chauffe la poêle !

 
 

 

 

 

 

 

 

Portfolio arts 2006-2019 jcl